Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gabon: L'Hévéa Prend la place du cacao et créer de nouveaux riches

L'arrivée au Gabon des compagnies OLAM et SIAT redonne espoir aux paysans des régions ou le cacao était jadis planté et offre de bonnes perspectives au monde rural.


M. Bengella vit une retraite dorée sans effort aucune. Ce héritier des plantations d’hévéa dans le département du Ntem touche plus de 450.000 F CFa par mois. et se retrouve aujourd'hui avec moi de soucis pour la scolarité et la popotte de sa petite famille laissée par son défunt père tandis-que que M. Eko'o, avec pus de 8 hectare de cacao donc le double de M. Bengella , n'arrive pas à joindre les deux bouts car le cacao se vent moins que l'hévéa suivant la demande mondiale et la récolte annuelle.

Ce qui s'explique !

M. Bengella: << je vend une plante d'hévéa à 350 sinon 500 F CFA environ a mon client et compte tenue de la superfice d'un Hectare, il faut plus de 580 peids sinon 605 pieds par hectare. ce que souvent m'amène à une somme de variante entre 203.000 F CFA et 302.500 F CFA le mois. >> nous confie monsieur Bengella. ajoutant que la compagnie, sinon son client s'occupe du transport et de l'acheminement du produit jusqu'à l'usine.

Hors, la culture du cacao, mois que pénible au début mais demande plus de patience dans la vente, celle-ci se vend par saison, et une saison peut durer 6 mois c'est à direr deux vent en un ans. << Nous vendons le KG de Cacao à 550 F CFA ou mois selon la qualité et c'est par saison, nous pouvons vendre deux fois dans l'année et souvent pour ceux qui ont beau coups produit, c'est à dire au rendement net de 2.000 Kg/Hectare sortent plus bien bien que d'autres, si la production est net sur les eux saisons, ils gagnent dans les 2.400.000 F CFA l'année, toutefois c'est pas évident d'arriver à ce résultat>>. ce que est insignifiant devant l'hévéa culture.

Avantage !

De nombreux sites de dans le Gabon sont gérés par de jeunes ingénieurs agronomes formés à Masuku notamment à l'INSAB, dont la renommé est volontairement connu par les autorités qui devraient poursuive dans la formation de l'élite gabonaise au service de la nation et loin des avantages individuels en politico-économiques.

Il est important aussi, de souligner l'effort que la compagnie SIAT Gabon déploye depuis son arrivée au Gabon, plus de 100 Ingénieurs sont employés donc 80% dans nationaux.


La réalité est là!

le planteur de cacao disposant d’au moins un hectare de cacaoyers touche entre 1 et 1,5 million de Fcfa par saison. Celui qui a au moins un hectare d’hévéa peut se permettre de se comporter comme un fonctionnaire». L’hévéa constituerait alors, une source de revenu véritable pour des paysans.

Pour Infos

Il faut aussi relever que l’hévéaculture a un impact environnemental positif. Etant un arbre, l’hévéa facilite le recyclage de l’eau. Quand l’arbre vieillit, il peut être utilisé dans la fabrication des meubles ou du charbon de bois. Ses fruits peuvent être valorisés dans le cadre de la mise en place des pépinières, la fabrication d’huile ou de savon.

Le Gouvernement doit alors, mettre des efforts pour le devenir de cette culture et dans l'emploi des jeunes gabonais, pas dans l'exploitation de l'homme par l'homme, mais dans le devenir d'une Nation émergente ou chacun avec son moindre revenu arrivera à satisfaire son entourage au quotidien.

@VDebomame

(c)2013

Gabon: L'Hévéa Prend la place du cacao et créer de nouveaux riches
Tag(s) : #Gabon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :