Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CENTRAFRIQUE: Quand Michel DJOTODIA devient ennemi n°01 de la France
De nombreuses sources indiquent que les rebelles de la Séléké de Michel DJOTODIA brouillent les radars de l'armé française et ne meurent que par coups de machettes  et rien d'autres.

A la suite de la victoire militaire de Michel Djotodia sur François Bozizé en mars 2013 à l'issue de la deuxième guerre civile de Centrafrique, la stabilité n'est pas revenue dans le pays. Les combats entre milices d'autodéfense (parfois appelées anti-balakas, « antimachettes ») et forces armées centrafricaines l'ex-rebélion Séléka se multiplient à partir d'octobre 2013 et l’État ne semble plus en mesure de faire régner l'ordre. d'ou un Etat sans Etat en CentrAfrique.

L’opération Sangaris est le nom d'une opération militaire de l’armée française pour maintenir de l'ordre dans un Pays ou la Guerre civile bat son plein. plus de 1.500 Morts. ce fois ci la France semble se perdre dans une bataille dont il ne connais pas vraiment son ennemi.

Pour faire face à cette perdition des soldats Français et mettre sur pied de route, un processus démocratique pouvant aboutir aux élections, << Michel DJOTODIA chef de rebelles au pouvoir doit quitter son poste martèle un colonel de l'armée Sangaris>> selon lui, la France ne s'ensortira pas si ce monsieur reste au pouvoir car dans une guerre il y a un objectif et ou un ennemi, mais en centrafrique il y a pas d'ennemi à affronter si ce n'est que brandir des chars par si et là dans bangui.

Aussi vite cette nouvelle arrive à l'Elysé, la CEEAC est saisi et a le devoir de dire haut et fort que le chef rebelle cède le fauteuil Présidentiel pour que cesse les exactions longtemps durées.

Alors, de bonne source, il se dit que la lettre de démission de Michel Djotodia serait déjà rédigée et n'attendrait plus que la signature du président actuel. Ensuite, le CNT ouvrira une session extraordinaire. Reste à savoir si le successeur de Djotodia sera élu dans la foulée à Ndjamena ou si cela attendra le retour des parlementaires à Bangui.

Une fois que Michel sera partie, probablement au Tchad ou au nord, La MISCA et Sangaris pourront alors combattre la Séléka comme Ennemi si les exactions venaient à se reproduire.

La question, et si le Nord de la Centrafrique devient le Nord Mali? zone non contrôlée par la France et le pouvoir en place?

_________________________________

@VDebomame

Tag(s) : #Afrique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :