Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journaliste en danger
Journaliste en danger

Jonas Moulenda Journaliste gabonais et grand reporter du journal ECHO DU NORD au Gabon est séquestré à l’assemblée nationale. Il serait reproché d'avoir publier certains faits divers des grands types du pays dans son journal. très vite il est transféré à la police judiciaire PJ

Tout commence par une invitation amicale....

Le très connu journaliste Jonas Moulenda a été invité ce matin par le Premier Questeur de l'Assemblée Nationale, Mr Jonathan Bignoumba, pour un entretien.

Mr Moulenda s'y rend en tant que journaliste. Arrivée sur place, il est effectivement reçu par le Premier Questeur. Mais, dès que Mr Moulenda a décidé qu'il était temps pour lui de mettre un terme à l'entretien et de rentrer chez lui, d'autant que ledit entretien n'a pas pris une tournure professionnelle, son "hôte" lui fait comprendre qu'il n'est pas question pour lui de bouger.

Mr Jonas Moulenda est donc séquestré depuis ce matin à l'Assemblée nationale, "la maison du peuple", par Mr Jonathan Bignoumba, Premier Questeur de l'Assemblée nationale.

Transfère à la police judiciaire et blocus des locaux du journal Faits divers....

Mr Alfred Nziengui Madoungou, Conseiller Spécial du Président de la République, vient d'envoyer un groupe de personnes bloquer les issues des locaux du journal Faits Divers. Bloquant ainsi le personnel de ce journal dans leurs propres locaux. Ils sont en effet interdit d'y sortir, jusqu'à l'arrivée de Jonas Moulenda qui vient d'être conduit à Police Judiciaire.

Les sbires envoyés par la présidence de la République viennent de demander des renforts pour le blocus des locaux du journal Faits Divers.

Et le journaliste rejoint les étudiants détenus depuis....

Jonas Moulenda est monté dans un véhicule avec à son bord son frère et Désiré Ename. Le Procureur de la République apprenant qu'il avait libéré l'a appelé et lui a demandé de retourner dans les locaux de la PJ. Le véhicule vient donc de faire demi-tour et est en train de repartir à la PJ.

Que se passe t'il avec autant d'acharnement sur les journalistes, le Gabon est il sur les bonne voix, ce pour autant dire il y a t'il une main caché derrière de telles agressions?

seul l'avenir nous dira, NOUS NE DEMANDONS QUE LA LIBERTÉ D'EXPRESSION...

Paulette Oyane Ondo

Paulette Oyane Ondo

Tag(s) : #Gabon, #France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :