Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

épave avion du colonel parent 1930

épave avion du colonel parent 1930

Epave d'avion 1930 bitam

En mission au woleu-ntem pour interdire la culture du cacao café et mettre les populations sous ses bottes en retranchant les membres des récalcitrants, la mission du colonel Parant finit dans une forêt de Bitam…

Pendant que le torchon brulait entre la France libre dite de Gaulle et son gouvernement et Pétain et son gouvernement donc celui de vichy.

Les mutations sociales émergeaient une vie politique moderne au Gabon, malgré des positions dites radicales entre les missionnaires le Mgr Tardy, qui aimait la discipline et qui respectait l’autorité établie choisit Petain et le dit publiquement mais nul ne peut résister à l’avancer du générale de Gaulle.

Les woleu-ntemois se lancèrent dans l’agriculture et faire de cette affaire une véritable drogue commerciale, les plantations de cacao café poussent de part et d’autre et les peuples indigènes virent petit à petit vers l’indépendance.

Alors que Msg Tardy pénétrait l’Eglise catholique dans le Nord du Gabon car il parlait le fang ou pahouin Entre 1930 et 1947, Mgr Tardy jouissait d’une grande renommée, en AEF et dans la colonie du Gabon. Sans titre politique officiel, il n’était ni méconnu, ni négligé des sphères gouvernementales et lorsque le calme entre les politiques revint petit à petit le colonel Parant nommé par les gaullistes au poste de gouverneur et décide de faire établit l’ordre mais quel ordre ?

Le but du colonel Parant au nord du Gabon (aujourd’hui la province du woleu ntem) était d’arrêter sinon d’interdire la production de café cacao aux habitants car selon lui avec ça ils deviendront rapidement indépendants et pourraient faire la loi aux autorités françaises avant les indépendances.

Pendant ce voyage de 1940 alors qu’il est nouvellement nommé gouverneur, après des escales de Oyem, Mitzic l’avion du gouverneur s’écrase à Bitam la ville frontalière du Gabon avec des pays voisins (Guinée Equatoriale et Cameroun) le 7 Février 1940.

Pourquoi l’avion s’écrase t’il ?

Les bitamois, ayant entendus qu’un colon vient pour établir la loi qui interdirait la production du cacao-café et quiconque ne s’alignerait pas verrait ses membres supérieurs coupés à coup de machette in-situ, ils ont dans ce cas mystifiés le vol avant son atterrissage à l’aérodrome de Bitam.

Et voilà comment l’avion se retrouve dans les bois de la foret de MESSANG (Essabedzang) un village de Bitam.

Le colonel Parant grièvement blessé est évacué à Yaoundé au Cameroun et expire à l’hôpital le 15 Mars 1941  et Mgr Le Hunsec, supérieur général de la congrégation du Saint-Esprit à l’annonce de la mort de Tardy le 28 janvier 1947 à Chevilly.

Et la ville de Bitam Prit son indépendance avant le 17 Aout 1960 la date officielle de l’indépendance du Gabon. Mais quelques années plus tard sous la Présidence de Albert bernard Bongo, la culture du cacao redevint compliquer à cause des chutes et des taxes de tous bords voulant à tout prix faire tomber la croissance économique du Woleu-ntem. Le Président décide d’implanter des sociétés d’hévéa culture EVAGAB en négligeant des conséquences que cette culture entraîne sous des sols et des risques environnementaux.

Malgré tous les woleu-ntemois restent debout et continuent de croire en leurs forces mentales et physiques au devenir de leurs progénitures et à la nation gabonaise toute entière.

(c) Venant DEBOMAME

Tag(s) : #Bitam, #Gabon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :