Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Piège chez les Fang
Awulanding (c) Orphelin de la forêt, Stéphanie C

Les Fang sont des peuples à l'origines qui se nourrissaient uniquement de la chasse, la pèche, la cueillette enfin comme tous les peuples primitifs puis vinrent les plantations.

Pour subvenir à cette ultime envie qui est la consommation de la viande, les maîtres à penser ont mis en place le piégeage des animaux et les oiseaux sens pourtant les brusquer comme à la chasse.

La forêt chez les Fang se désigne génériquement sous le terme Afàn

Dans cet aventure, nous avons recensé plusieurs types de pièges que nous avons placés sous des catégories suivant l'environnement.

1ere Catégorie: Les pièges à boites 

Les pièges appartenant à cette catégorie ont pour but de capturer un animal sans le blesser ni le tuer mais simplement de le contenir dans un espace clos.

Nous distinguons: 

  1. Nglise: Piège destiné aux rongeurs, utilisé pour les petits animaux, rats, souries,...
  2. Ngobâ: Piège destiné aux rongeurs, utilisé aussi pour les chats domestiques
  3. Nfú : Piège destiné aux rongeurs, utilisé aussi pour les hérissons... mode opératoire, un tronc d'arbre évidé, fermé un coté dans lequel vient se reposer un animal.

2eme Catégorie: Les pièges tuants

Les pièges appartenant à cette catégorie ont pour but de tuer un animal à tous les coups, on les appelle aussi les pièces étrangleurs. Ils ont plus nombreux que les autres mais très risqués.

Nous distinguons: 

  1. Awulading ou Osap : C'est le piège le plus commun chez les NTUMU, il consiste à étendre  sur le passage des animaux, un câble d'acier muni d'un nœud coulant, dissimulé sous les feuilles ou un écran de bâtonnets. Ils vise les mammifères moyens, mais attrape aussi du gibier de toute taille. Il demande une visite régulière tous les trois ou deux jours. 
  2. Adjégh'étoñ: C'est un piège léger plus souvent utilisé pour les rats palmisses, il est constitué de Mègh'yê, Okope et le fil d'acier pour faire la boucle (Asima) dans lequel on dépose une noix de palme.
  3. Mpwas:  Piège destiné aux petits oiseaux qui mangent grains d'Abwine (arbuste florissant) en saison d'été. 
  4. EkÚri: C'est un piège qui tue tout, un piège qui ne laisse passer, ni le rat ni l'antilope, c'est une masse calée en hauteur qui, au touché du bec en bas, tombe sur la proie. un peu comme dans le film de TERMINATOR de Arnold Schwarzenegger 
  5. Olam Nkok; Piège destiné aux gros animaux (Pangolin, iguane...)  qui marchent sur les troncs d'arbres couchés sur terre ou en hauteur
  6. Sèh: c'est le petit de Olam Nkok, mais destiné aux petits animaux comme des écureuils, Funisciurus, Paraxerus...
  7. Ewuêgh:  Piège destiné aux petits oiseaux qui mangent grains d'Abwine qui tombent, il est planté plus souvent en bas des Mpwas.
  8. Nlœp: C'est la canne à pèche, mais plus petit. Il s'attache à un arbuste dans les anciennes plantations "ékorok" destiné aux oiseaux notamment des perdrix . il est nouveau car c'est le fil de crin munie d'un ameson auquel on vient accrocher une cible de nourriture.  
  9. Mbong: c'est une sorte d'Olam Nkok mais seulement celui si est en hauteur, généralement entre deux arbres fruitiers (Atangatier et le palmier) destiné aux petits animaux comme des écureuils, Funisciurus, Paraxerus...

3eme Catégorie: Les pièges stop ou aux collets 

Les pièges appartenant à cette catégorie ont pour but d’immobiliser un animal à tous les coups, sans le tuer tout de suite.

Nous distinguons: 

  1. Avoatt: C'est le filet, Piège destiné aux antilopes, il s'agit d'étendre le filet au périmètre des plantations. il demande une visite régulière tous les trois jours
  2. Olam Sí: Il s'agit de faire un nœud de fil d'acier munie d'un crochet sur le passage de l'animal, une visite préalable est nécessaire pour détecter la bonne piste, le trou enfouit dans le sol est alors recouvert de feuille mort à la couleur des autre de la traversée pour brouiller la visibilité de l'animal. Le piège attrape généralement l'animal au pied et l'immobilise.
  3. Olam Ebéñ: On dit que c'est le tout premier piège des Fang, à l'absence des matériaux modernes, il consiste à creuser un grand trou "ébéñ"  sur lequel on pose des bois et feuilles mortes et très légers de sorte que lorsque l'animal y traverse tombe au fond du trou. Destinés à tous types d'animaux mêmes des éléphants...
  4. Ntame: C'est en quelque sort le petit de Olam ébeñ mais celui-ci est fait de sorte qu'on pisse dans le trou moyen grand que le premier. Destiné pour les petits gibiers "Odjèn)
  5. Ekekam: C'est un liquide à l'origine qui devient une colle, recueillit sur l'arbre appelé "ékekam", on le frotte sur les branches d'arbustes dans les plantations de cacao-cafés ou en bordure de rivière. Destiné aux oiseaux 

Notons que les activités cynégétiques chez les Fang sont majoritairement destinées à l’auto-subsistance.La saison des pluies apparaît la plus propice au piégeage car les emprunts des animaux sont plus facilement décelables sur le sol mouillé. 

"Chez les NTUMU, par exemple, près de trois quarts des captures sont consommées pour dire qu'il est d'abord question de survie". (Les orphelins de la forêt, Stéphanie Carrière)

 

 

(c) Venant DEBOMAME

Les images et le texte peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Pour obtenir de l'aide, envoyez des commentaires.

 

Tag(s) : #Fang - Beti, #Ekang, #Gabon, #Guinée Equatoriale, #Cameroun, #Leçons & Cours

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :