Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Outils aratoire en Afrique; Y. Marzouk

L'agriculture de la forêt est la première ressource d'alimentation chez le peuple Ekang, dit Fang. La femme est placée au centre de cet univers pour vivifier les mérites de son art et le devenir des générations.

Pour cultiver l'Afup ou Tsi, les femmes font recourt aux outils aratoires et parmi lesquels l'Ebak. cet outil est chez les femme Fang un peu comme la craie est chez les élèves du dibi-temps. (cours élémentaires).

En 1877, alors qu'il sortait de la forêt, P. de Brazza arriva dans une plantation des Fang et vit la houe, une houe pas comme celle rencontrée chez les Kukua au Congo et les Téké au Gabon, une houe unique, à mange courte et à couteau à lame en forme de feuille. l'outil est appelé Ebak.

" je n'ai jamais vue ce style ailleurs" s'exclama t'il. chez les autres, la manche est longue, la tête pointue, longue ou plane. " Le sol d'une exubérante fertilité prodigue à l’habitant, presque sans travail, tous ses trésors" repris t'il. 

Que savons nous de l'Ebak?

Les Fang ou Ekang c'est selon, est le deuxième plus grand peuple d'Afrique, c'est donc un vieux peuple. d'après leur migration, ils sont parti de l'Egypte ancien ou le NIL prend sa source  vers les années 1400 pour l’Afrique centrale ou le Ntem et Woleu prennent leurs sources. 

Dans cette migration, il y a eu  déportation d'une très grande civilisation, d'une longue conservation des outils culturels ancestraux tel quel l'Ebak.

A l'origine, c'est un mot Égyptien ancien qui vient de Ba qui signifie retourner la terre. retourner la terre ici c'est pas l'araire qui n'est apparue en Egypte, dit nouvel Empire, que vers le 1500 av J-C). Il est donc vraisemblable que cet outil a servi aux premiers cultivateurs de la région de la vallée du NIL parmi eux, les Ekang.

On peut d'ailleurs éclairer l'histoire en disant que cette houe  avant de porter la lame en fer était entièrement en bois ( Okop'sie) et servait principalement aux petits terrassements, à la petite semence avant la nouveauté des empires Égyptiens. 

l'Ebak serait donc l'un des premiers outils aratoires fabriqués pendant la Révolution Néolithique ou les débuts de l'apparition de l'agriculture vers le 8ie millénaire avant J-C.  

Il est encore utilisé aujourd'hui en Pays Ma-zô-na pour : labourer, semer ou planter dès que possible. 

 

Auteur: Venant DEBOMAME

(c) Equipe Génération EKANG

www.facebook.com/generationekang

 

Tag(s) : #Fang - Beti, #Ekang, #Leçons & Cours, #Les chroniques de MESSANG

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :