Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journées de reflexion du woleu Ntem
Sîe Ekang

En prélude de la tenue des Journée de réflexion du Woleu Ntem qui se tiendront à Oyem entre Aout se Septembre 2018.


Le professeur Gabriel Zomo Yebe a rencontré les ressortissants du Grand nord le 25 Juillet 2018 à Libreville afin de mettre en pratique ce qui avait été écrit dans sa lettre du 03 Juin 2018 aux ressortissants du Woleu Ntem.

La salle était inondée de monde, les uns et les autres se sont présentés comme la coutume Ekang le veut avant que le maitre de cérémonie ne déroule la pliure des ancêtres.

Pour cette première réunion, il a été question :


•    De renforcer le comité d’organisation 
•    De soutenir la cellule communication dans la gestion de cet évènement grande nature
•     D’apprécier le budget alloué 
•    De fixer les dates exactes de la tenue de cet événement étant donné que le lieu est Oyem
•    D’élaborer les modalités de contribution et pour les membres du comité d’organisation et pour les membres intervenants ainsi que pour les simples membres.
•    D’impliquer les autorités compétentes  


C’est dans un élan de fraternel que les échanges se sont déroulés pendant plus de 2H30 de temps.
Au sorti de cette première séance, les membres ont noté l’essentiel sans pourtant tirer les conclusions à tous les points soumis à l’ordre du jour. C’est lors de la deuxième réunion convoquée le 03 Aout à Libreville dans la même salle que les conclusions se tireront en fonction de ce que chacun va amener comme élément de réponse.

 

Les journées de réflexion du Woleu Ntem rentrent dans le cadre de l’immigration incontrôlée qui frappe actuellement le Gabon avec les conséquences incalculables, l’insécurité, des villages qui meurent à petits feu, la langue Fang qui tentent à disparaître, l’apport des sociétés qui opèrent le sol et le sous-sol de cette immense province peuplé à 100% des Ekang. (Fang).

En attendant d’aller au « corps de garde d’Oyem », chacun selon ses connaissances, son expertise, son expérience, peut enrichir ce questionnement et y apporter des réponses en vue de la rencontre d’échanges dans l’« aba’a » comme au bon vieux temps.

« Si les singes ont su sur quel arbre ils vont dormir, c’est parce qu’ils se sont d’abord entendus ». Pr Zomo Yebe

 

FORUM DU PEUPLE EKANG

Nsama: GÉNÉRATION EKANG.
(c) 2018:

www.facebook.com/generationekang

 generationekang@gmail.com  

Tag(s) : #Gabon, #Bitam, #Ekang

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :