Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le nouveau riche de Bindoumessang

Des hommes et des femmes ont fait la fierté de mon beau village en terme d'argent , de gloire , ou encore de mode de  vie qui reflétait une si grande opulence.


NKOULOU , fils de ZUE ABA'A  en fait parti de ceux qui ont marqué l'histoire de mon beau village Bindoumessang d'une empreinte indélébile. 


NKOULOU était un jeune homme amorphe qui connaissait quand même tous les rouages de la vie au village. Il vivait au crochet de  sa mère NTSAME que l'on appelait NTSAME ngal  ZUE ABA'A ,cette dernière était une épouse dévouée de ZUE ABA'A qui les quitta à la fleur de l'âge. 


NKOULOU était sûrement l'aîné de la famille , il s'installa à Libreville pour chercher du travail. Après plusieurs petits boulots , il trouva un poste assez bien payé en tant que gardien de nuit à l'aéroport Léon MBA. 


Une nuit , NKOULOU surprit trois européens , sûrement des narcos trafiquants ou encore des malfrats issus des réseaux Faucards  en train de transporter des caisses  d'argent sous un aéronef. Il s'approcha d'eux pour leur demander de partir selon les  procédures d'usage. 
Les blancs, sûrement inquiets, décidèrent de lui donner une part du butin pour qu'ils se taise.


NKOULOU prit sa part et s'exila dans son village Bindoumessang. Nous ne connaissons pas la somme exacte. 


Arrivé à Bindoumessang, NKOULOU , dans sa chambre n'eût pas le temps de compter son argent qu'il commença à acheter des biens. Il acheta une Peugeot 404 avec quatre roues en plus, il construisit une à maison de 4 ou 5 chambres , chaque maçons avait un mur à monter , les jeunes qui remplissaient les fûts d'eau  étaient payés à 1000fcfa par tour. 


Pour manger , NKOULOU ne mangeait jamais le même repas deux fois. Sa poubelle était le super marché des femmes de la contrée. 


Un jour , sa soeur s'enfuit de son foyer suite à la violence de son époux , elle vint se réfugier chez NKOULOU. Le beau fils  vint avec une très grande arrogance, revendiquer sa dot. Nkoulou lui demanda le montant de sa dot. Celle-ci s'élevait approximativement à cinq cent mille FCFA. Puis le nouveau riche entra dans sa chambre , sortit avec deux liasses de billets, il remit cinq cent mille FCFA à son beau frère et cinq cent mille FCFA à sa soeur et les chassa de sa demeure. Le couple détala sans demander le reste. 


Selon les rumeurs, beaucoup de notables vinrent emprunter de l'argent chez NKOULOU. C'est le cas du défunt ZUE ODZAME alias Nkoukouma à l'époque jeune infirmier à l'hôpital de Bitam, Jérôme ONIANE SIMA , maire de bitam et plusieurs autres. Ces derniers battirent leurs demeurent avec l'argent du nouveau riche. 
S'inspirant sûrement de Pablo Escobar , NKOULOU et sa maman eurent l'idée de cacher de l'argent dans les gourdes , des dame-jeanne , et enfuir certaines sommes sous terre. 


Lorsque le nouveau riche faisait des courses , il ne récupérait jamais la monnaie. Il ne parlait plus Fang mais Français avec un accent marseillais. 


Un jour , la police d'investigation eut vent de ses énormes  dépenses et commença à enquêter sur lui. Ce fut le début du cauchemar pour notre nouveau riche. 

A lire : nouveau riche Partie 2: les chroniques de Bindoumessang_Tony Blondo

 

 

Tony - Blondo ODZAME ABAGA 

Les chroniques de BINDOUMESSANG

 

(c) Génération EKANG 

www.facebook.com/generationekang

 

Tag(s) : #Bindoumessang, #Bitam

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :