Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deux frères de clans différents

Chez les Ekang il n'y a pas d'équivalents claniques mais de parentés claniques (Bivumane Meyong). Les équivalents se trouvent en Pharmacie et en chimie.

Chez les Ekang, deux frères de mêmes pères ne sont pas égaux car chacun est appelé à fonder sa famille et suivre sa descendance.

Les clans Essandone et Essametok sont parentés car ils descendent tous d'un même ancêtre Nso Mbozo. Bien qu'ils ont des pères fondateurs différents. le premier Ndono Nso et le deuxième Metok me Nso tous deux fils de Nso Mbozo.

La culture Ekang enseigne qu'il n y a pas deux, chacun est unique donc "Un". on ne peut donc pas dire que A = B, la loi d'Engong ne l'autorise pas. voici une lecture mathématique chez les Ekang: 

2 = 1 + 1

3 = (1 + 1) + 1

4 = (1 + 1 + 1 ) + 1

5 = (1 + 1 + 1 + 1) + 1

... ainsi de suite, pour dire qu'il n' a que 1 à Engong pays Ekang NNA.

La question qui nous revient au souvent est; Est ce que les membres de ces clans peuvent se marier entre eux?

La réponse est évidente et pourtant.
Lorsque vous êtes nés mêmes père et mère, les enfants de ton frère peuvent ils sortir ou épouser les tiens? la réponse est évidemment non,  car vous êtes liés par lien consanguin.

La consanguinité est la chose la plus respectée chez le peuple Ekang. C'est pour cela qu'on enseigne Edan'Ayong à la postérité afin de ne jamais oublié les repères de leurs origines.

Le peuple Ekang dit la généalogie pour s’identifier au sein de leurs communautés. Le clan (ayong) est exogame, avec hospitalité et secours obligatoire, et avec des interdits appelés Totem, deux clans issu d'un même père selon l'arbre généalogie peuvent avoir de totem différent. Ces totems (interdit), peuvent être ( Animaux, Oiseaux, arbres, objet, ...)

La généalogie telle que les Ekang la récitent est identique à celle que les Juifs enseignent à la postérité, pour ainsi dire qu'il s'agit d'un même peuple mais à des endroits terrestres différents.

 

Il est bon d'enseigner à la postérité ce que vous avez et non ce qui a été écrit par les adeptes acculturés qui visent à vous faire fondre dans la masse et vous déraciner culturellement.

A l'heure ou la culture occidentale s'impose sans merci chez nous, il est temps que nous nous armons des repères culturels solides pour faire face au possible à ce cataclysme.

 

 

(c) Génération Ekang 

Venant Debomame 

Tag(s) : #Ekang, #Les chroniques de MESSANG

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :