Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chez les Ekang, les rites initiatiques sont les expressions culturelles datant depuis les premières civilisations et perpétuées par des peuples jusqu'à nos jours bien que certains aient disparu et d'autres muté pour donner place à de nouvelles formes. Ils sont les expression de transmission de valeurs suivant les rituels établis à cet effet.

Esokh Ye Aluk

Le rite est né du fait que l'homme voulait donner force à l'esprit pour dominer le corps. Pour y arriver, il a fallu que les ancêtres noirs africains développent les facultés, Physiques, scientifiques, morales et spirituelles.  Chez Ekang, cette dualité est inscrit dans le Mvet qui relate en son centre saint le sempiternel conflit entre Engong (L'immortel) et Ekuìn (le mortel). Le Mvet enseigne que l'homme est composé de deux entités:

Le Physique qui a pour projeté l'ombre: c'est la matière donc mortel et L'âme qui a pour projeté l'orra que seul les initiés peuvent détecter. 

Nous vous invitons à découvrir les 12 rites sélectionnés dans cette partie 2 de notre long chapitre sur les rites initiatiques chez les Ekang. 

1.    Dzokh,
2.    Metê,
3.    Akik,
4.    Sò,
5.    Ndong Mba,
6.    Andée,
7.    Melan,
8.    Mevung,
9.    Ngì,
10.    Mvet,
11.    Aluk,
12.    Awu

 

Bien plus que Douze rites sélectionnés, la tradition Ekang renferme une multitude des rites. La pratique de ces rites nécessites un type de caractère chez le pratiquant qui lui confère par la suite une personnalité. Les rites africains en générales, ne sont pas des pratiques démoniaques comme nous l'ont faits croire les occidentaux, ils sont des véritables écoles de formation de l'Etre entre lui même et les autres, entre lui même et le créateur. Si démoniaques étaient nos représentativités, on ne les retrouverait pas dans les grands musées en occident. réfléchir!

" Le Masque Ngì par exemple est une représentation de l'essence de la spiritualité traditionnelle Ekang " 

Certains rites sont réservés à une catégorie de personne qui pour les pratiquer doivent subir une initiation. D'autres peuvent être à la portée de tous suivant les classes d'âge, les milieux et les exigences. 

C'est à travers le rite que le pratiquant rentre dans un univers purement divin qui n'est pas une simple distraction.  L'initiation se déroule chez un maître initiateur, Appelé Ngegan ou prophète, qui détient les secrets ésotériques en matière d'enseignement. C'est le Ngegan, le prophète qui interroge l'ancêtre du rite donc lui même a été initié. L'ancêtre est l'axe de la société, le garant du monde vivant et de la vie future.

"C'est important que les gens puissent voir que l'heure est venue pour initialiser la pensée africaine."

Nous invitons donc les africains à voir la beauté qui existe chez nous et non toujours vouloir regarder ce qui revient de l'extérieur. Un peuple sans conscience est un peuple déchu. 

Nous, Le Mvog Ekang, accordons plein de crédit à la conscience historique qui nous permet de rester un peuple fier de notre identité culturelle et fort.

Nous devons donc renouer avec nos antiquités au travers de nos traditions. Ainsi pour mieux connaitre les autres, il faut se connaitre d'abord sans offenser les lois des différents Etats que nous vivons.

"La plénitude culturelle doit faciliter la fraternisation des populations."

La vidéo est ici: www.youtube.com 

A lire Partie 3: La place des religions du livre dans la communauté Ekang

Equipe génération Ekang

(c) Venant Debomame

www.facebook.com/generationekang

 

Tag(s) : #Afrique, #Monde, #Ekang, #Fang - Beti

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :