Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le mythe de la chauve-souris chez le peuple ékang

Un jour, me raconta Tsira Bé Ékore d'Ayong Essabedzang, mon grand-père, au corps de garde de Mboma un soir, la chauve-souris tomba malade et mourut. Il fallait alors songer à organiser ses funérailles par les siens comme cela est de coutume dans chaque société. Que va t-on faire? On fit alors appel à tous les animaux.

Chauve-souris

Tenez voici un des vôtres, prenez le (son corps inanimé)! Allez l'enterrer! Leur dit-on. D'un geste de la tête, le lion, roi de la forêt appela tous les animaux à se retirer pour une concertation comme cela est de coutume lors de la palabre. Nous avons perdu un des nôtres, la chauve-souris est morte. Que faisons nous? Demanda le lion aux animaux.

Après examen minutieux du corps de la chauve-souris et une concertation, les animaux arrivèrent tous à tomber d'accord sur la réponse suivante :"vous avez bien fait de nous tenir informés du décès de la chauve-souris, nous avons examiné son corps, elle (la chauve-souris) ressemble à un des nôtres à première vue, elle a une tête, une queue, une gueule, des oreilles mais elle est bipède et a des ailes, aucun animal n'a des ailes. Regardez bien nous tous ici présents. Nous ne pouvons aller l'enterrer. "Appelez les oiseaux qui pourraient être sa vraie famille", répondit le lion. Les animaux se retirèrent et reprirent leurs différentes occupations.


On fit appel aux oiseaux, à tous les oiseaux dont l'aigle était le chef de file. Les oiseaux procédèrent de la même façon que les animaux. Après examen attentif du corps inerte de la chauve-souris, les oiseaux arrivèrent à la conclusion suivante: "La chauve-souris n'est pas des nôtres bien qu'elle ait des ailes. Outre cela, elle a des dents et des oreilles. Aucun oiseau n'a des dents, encore moins une queue et des oreilles. Nous ne pouvons aller l'enterrer. " Ni animal ni oiseau. Ou alors mi oiseau mi animal, la chauve-souris fut ainsi abandonnée à son triste sort, à la merci des fourmis avant que les asticots ne vinrent s'en délecter.


Chacun peut en tirer la morale qu'il voudra et interpréter ce mythe à son aise. Cependant, nous nous permettons de vous rappeler que dans la vie chacun doit pourvoir choisir son camps, son être et agir conformément à la société laquelle elle vit.

 

Équipe Génération Ekang

(c) Cédric NDONG

Retranscris dans sagesse fang de Venant Debomame 

Abim té!

Tag(s) : #Leçons & Cours, #Ekang

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :