Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lettre ouverte aux écrivains, étudiants, artistes et acteurs culturels travaillant dans le domaine du Mvet-Ekang.


Félicitations pour toutes les initiatives qui s'entreprennent ici et là. Des festivals, des colloques, des congrès, des symposiums, des publications. La communauté des diseurs de mvett et sages Ekang du Gabon et d'ailleurs que je représente ne peut que s'en féliciter. Mais déplore tout de même qu'autant d'acharnement ne soit pas suivi par l'effort de collecte d'informations dans le domaine aussi complexe que celui du Mvet. Ne vous leurrez pas. Le mvett, contrairement à ce qui se dit, n'est pas une imagination. Il est, comme l'a reprécisé Tsira Ndong Ndoutoume, synonyme de Culture Fang. Et on ne manipule pas à souhait la culture. Surtout qu'elle est adjuvante au Mvet ou vice-versa.

Je vous en supplie, de grâce. Nous avons créé ADIMEG (Association des Diseurs de Mvett du Gabon) pour vous accompagner dans vos initiatives personnelles ou collectives. Nous avons au sein de cette association une cellule de certification qui, après examen de vos travaux ou projets par le comité scientifique et des sages, vous donne le quitus. Ce comité est aussi là pour faire face à la critique.


Au nom de tous les diseurs de mvett et porte parole de la sagesse Ekang, il me revient de vous dire que ce n'est pas tout que de trouver un titre ronflant autour du mot Ekang. Organiser un événement au niveau local est une chose, organiser au niveau international en est une autre. Il faut réfléchir et exposer les termes de votre projet aux autres. Nous n'allons pas réinventer notre propre culture. Il faut bien circonscrire son projet dans le temps et dans l'espace, trouver les termes de référence de votre ouvrage, etc. Désormais, vous pourrez envoyer vos projets de publication, manuscrits ou vos chansons, thème de Recherche,voire vos projets concernant la tenue probable de festival, colloque, congrès sur Ekang ou Mvet, à l'adresse : adimeg_certificationekang.com


Nous allons mettre en place, dans les mois à venir, un comité de Sages Ekang pour essayer de voir clair et de discuter ensemble de ces projets tous azimuts. Nous n'allons pas permettre que les mots Ekang, Beti, Mvet, deviennent un tremplin pour X ou Y. Nos aïeux ont bataillé dur pour devenir Ekang. Un congrès reste un congrès. Des entreprises individuelles ne sont pas gratifiantes. Il faut être circonspect quand on est Ekang. Moi je suis diseur de mvett du Gabon et président de l'unique association Mvett qui existe chez nous. Du moins, on s'efforce d'exister.

Il est de bon aloi que vous nous soumettiez vos projets, pas seulement dans le but de corriger, loin s'en faut, mais du moins recevoir la bénédiction des ancêtres que nous représentons. Et le petit cachet que la cellule de certification peut recevoir permettra de s'installer pleinement et de mieux aborder ensemble la question Ekang. Chacun prêche pour sa chapelle.

À l'avenir essayons de faire mieux. Ce n'est pas en agissant seul que nous ferons avancer les choses. Nous avons une culture énigmatique, faisons très attention quand on la manipule

Merci pour votre bonne compréhension, excellent dimanche et bon début de semaine à tous.

Tsira ETOUGOU NDONG

Diseur de Mvet et Président de l'ADIMEG

(c) Génération Ekang 2019.

Texte original ici

Tag(s) : #Mvett, #Fang - Beti

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :