Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

out le monde le disait carbonisé, résolument hors du coup mais la roue tourne...et vite. Le poids énorme que représentaient les accusations graves de cette femme de chambre, peuvent se transformer du jour au lendemain en une fantastique opportunité pour une homme politique.

Les informations révélées par le New-York Times sont troublantes voire accablantes pour l'accusatrice. Visiblement le secret de l'instruction est un concept virtuel aux USA.
Mentir devant un procureur et un juge est, à peu près, ce que l'on peut faire de plus bête : ils ne vous écouteraient plus que d'une oreille distraite par la suite. C'est là que l'on voit la difficulté pour quelqu'un comme cette jeune, peu éduquée et influencable femme de ménage, à vouloir jouer les grandes accusatrices face à quelqu'un de très éduqué : DSK sait parfaitement qu'il faut jamais, jamais mentir à un juge, surtout dans une affaire criminelle. Les, apparemment, mensonges de la jeune femme l2985704003_3d11c6a913.jpg

aissent pantois, tant ils étaient faciles à dénoncer : le coup de fil terrible au détenu : comment ne pas penser qu'il était enregistré? Abberant de naiveté. Mentir sur sa demande d'asile en racontant des histoires anciennes de viol : en quoi cela accablerait-il DSK ? Et rien de plus facile à vérifier pour un juge. Des dépôts en cash sur son compte bancaire ? Comment ne pas penser qu'ils vont  être trouvés...?  Enfin, elle aurait 5 lignes de téléphones à son nom mais jure la main sur le bible n'en avoir qu'une ? Il faut 1 coup de fil au procureur pour le vérifier...

Selon le journal américain, il y aurait donc eu un rapport consenti entre les deux parties prenantes, point final. On fonce vers le non-lieu.

Quelques questions se posent malgré tout, à supposer que ces nouveaux éléments ne soient ni démentis ni relativisés :
1. DSK va-t-il choisir de la poursuivre...et est-elle solvable ? Logiquement elle devrait rembourser les frais encourus par DSK depuis l'appartement jusqu'aux avocats pour ne pas évoquer le préjudice moral énorme subi par le francais.
2. DSK va -t-il rentrer en France et effectuer un retour triomphal en position de martyr?
3. et la question à 1 million d'euros : et si DSK se présentait à la Présidentielle ? Il pourrait être rapidement blanchi par le juge (à la rigueur, il pourrait même s'en passer), il serait même question de lever son assignation à résidence dès aujourd'hui, ce qui lui ouvrirait toutes les portes. Dans ce cas de figure, le juge lui demanderait simplement de se tenir à la disposition de la justice, ce qu'il ferait certainement de bonne grâce.

Non seulement il a jusqu'à la mi-juillet pour se présenter à la primaire socialiste. Mais quand bien même il n'y participerait pas, rien ne l'empêcherait de se présenter malgré tout à l'élection "finale". On peut imaginer la rage qui l'habite à présent.

Une autre alternative existe, se présenter dans 6 mois comme Premier ministrable avec le vainqueur d'une primaire à laquelle il ne participerait pas. On imagine la force d'un tel duo. Et que ce soit Martine Aubry ou Francois Hollande, ils auront grand besoin de DSK pour gagner les voix du centre et de droite qui feront la différence.

Bref, si le non-lieu - version américaine - est prononcé dans des délais raisonnables, on peut s'attendre à d'autres coups de théatre...politiques ceux-là. Si pour l'instant, tout cela doit sembler bien dérisoire à DSK, il ne faut pas pour autant oublier les "bêtes" de combat que sont, avant tout, les hommes politiques.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :