Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Gabon a officiellement aboli la peine de mort conformément à une loi votée en février dernier. Ainsi, il est officiellement devenu le 16e pays d’Afrique à renoncer à cette peine.
 
La peine de mort ou peine capitale est une peine prévue par laloi consistant à exécuter une personne ayant été reconnue coupable d'une faute qualifiée de <<crime capital>>


© D.R.
 
Le gouvernement gabonais avait annoncé le 11 février dernier que le conseil des ministres avait décidé d’adopter un projet de loi d’abolition de la peine de mort, qui n’est plus appliquée dans ce pays depuis plus de vingt ans. Le projet a été soumis au Parlement, qui a entériné l’abrogation de la peine capitale dans la législation gabonaise.

L’action résulte de l’effort conjugué des organisations Communauté de Sant’Egidio et Ne touchez pas à Caïn, membres de la Coalition mondiale contre la peine de mort, en coopération avec le président et le gouvernement gabonais. La peine de mort est désormais remplacée par la réclusion à perpétuité avec possibilité de grâce ou d’amnistie, ou de liberté conditionnelle, seulement après avoir purgé trente années de peine. La loi abolit également le travail forcé.

De fait, le Gabon est officiellement devenu le 16e pays d’Afrique à abolir la peine de mort, le quatrième pays africain à l’avoir fait ces trois dernières années après le Rwanda, le Burundi et le Togo. Selon Amnesty International, le nombre des condamnés à la peine de mort dans le monde s’est élevé à 17 800 personnes en 2010, tandis que Si au moins 527 ont été exécutées. La Chine reste en tête des pays en termes d’application de cette peine.
Toutefois, cette abolition de la peine de mort n'est nullement point l'arrêt des sévices corporelles à l'égard des hors la loi.
Tag(s) : #Gabon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :