Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Thomas Souah, ancien directeur général de Libertis et PCA de Gabon Télécom, a été sorti en Avril dernier de la villa qu’il occupait depuis bien longtemps dans le quartier huppé de la Sablière à Libreville.

Un huissier de justice accompagné d’agents de police ont été nécessaires à cette éviction. L’homme a accumulé, selon des sources dans son voisinage, d’énormes arriérés de loyers dans une maison qu’il payait facilement à 16 millions de francs CFA par mois du temps de sa magnificence à Gabon Telecom, assurent les mêmes sources qui soutiennent que cette éviction serait le fait de Patience Dabany, mère de la défunte Amissa Bongo, propriétaire de la villa concernée. Thomas Souah est pourtant connu comme cousin d’Omar Bongo.

Ce qui en fait un oncle d’Amissa. Une expulsion moins spectaculaire aurait donc pu être négociée. Par ailleurs, le général André Oyini, ancien commandant de la Garde républicaine d’Omar Bongo, neveu de ce dernier et donc cousin du président Ali Bongo, est sorti de sa résidence du même quartier de la Sablière. Le petit-neveu d’Omar Bongo et patron de BGFIBANK, Henri-Claude Oyima, a dernièrement installé le hub de cette banque dans la villa d’André Oyini. L’ancien général était-il également en mal d’argent?

3135620411_e0ea337951.jpg

La sablière, ce quatier upé de la capitale gabonaise, serait-elle un bien privé de certains proches du pouvoir?



Source : Confidentiel Gabon

Tag(s) : #Gabon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :