Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a repoussé l’échéance de son préavis de grève qui devait initialement prendre fin le 27 mars à minuit. Une décision consécutive au calendrier chargé du gouvernement, qui n’a pas pu statuer la semaine écoulée sur les revendications des agents du pétrole.
 
© D.R.
 
Prévue pour ce 28 mars, la grève des employés du pétrole n’a plus eu lieu. Le porte-parole de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), Arnauld Engandji, a annoncé le 27 mars à la télévision nationale qu’«en ce qui concerne le préavis de grève, il expire ce soir à minuit, mais cela ne signifie pas l'entrée en grève, les employés du secteur pétrolier sont appelés à vaquer à leurs occupations».

«Il n'y aura pas de rupture de fourniture de carburant à partir de demain», a-t-il affirmé. Ce revirement est consécutif au calendrier chargé du gouvernement, qui n’a pas pu statuer la semaine écoulée sur les revendications des agents du pétrole. En effet, le gouvernement s’est mobilisé pour le séjour à Libreville, les 24 et 25 mars, du chef de l’Etat turc.

«Nous devrions normalement avoir un élément de réponse jeudi dernier si le conseil des ministres s’était tenu. Mais il a été repoussé pour les raisons que nous connaissons tous. Donc, l’échéance de notre préavis va être repoussée à l’adoption ou non de ce texte au cours du conseil des ministres prévu cette semaine à Makokou», a expliqué le secrétaire général de l’ONEP, Guy Roger Aurat Reteno. 

L’ONEP a déposé le 21 mars un préavis de grève générale illimitée pour le 27 mars à minuit, réclamant la publication d’un «décret réglementant l'emploi de main d'œuvre étrangère». Le syndicat avait alors dénoncé la précarité des emplois des Gabonais et l'utilisation excessive de la main d'œuvre étrangère.
Tag(s) : #Gabon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :