Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Beaucoup d'Afriquains d'aujourd'hui y compris les Fang/Béti considerent la spiritualité comme des blancs. Apres tout, nous sommes tous bombardés par la culture occidentale de sorte que nous éxaminons tout avec les informations des blancs, les croyances des blancs, les tabous des blancs, les craintes des blancs,la haine des blancs, les désirs de blancs et les phobies des blancs.


Les idées communes que les blancs ont implanté dans nos cerveaux sur la spiritualite ces derniers temps sont:


1. Dieu n'existe pas
2. La religion c'est pas bien
3. La politique et le spiritualité ne doivent pas se mélanger
4. Croire aux esprits est effrayant.

5. L'éthique est un choix personnel

6. Dieu ne s'implique pas dans la politique
7. Apres la mort il y a plus rien

8. La spiritualité est une création humaine subjective
9. Les guerriers n'ont pas besoin de dieu dans leurs vies

10. Parler aux morts est impossible


Les blancs nous ont trompé de croire que les idées au dessus sont  vrais. Mais avant l'arrivée des MINTANGNE (explorateurs, européens, juifs, arabes..) nous avions nos propre croyances.

 

Nous croyions:


1. En Dieu, à l'intérieur et l'extérieur de nous


2. La religion proprement dite n'éxistait pas, mais des pratiques rudimentaires morales, pas des dogmes

 

3. Chaque partie de notre vie doit être remplie par la spiritualité, la morale et la sagesse.

 

4. Les Afriquains ont des contacts avec des ésprits de toute sorte, y compris les Ancêtres avec qui nous donnent des informations importantes. Les cultures MINTANGNE nient  l'existence des esprits parce qu'ils ne savent pas comment communiquer avec eux. Mais une fois que nous l'avons fait c'est évident qu'ils existent.

 

5. L'éthique, la morale et la sagesse sont définies par les Ancêtres collectifs de nos familles et de nos ethnies.  Les Ancêtres déterminent les lois morales et sagesse basée sur la somme totale des connaissances spirituelles et expériences du monde terrestre. Moins notre famille (peuple ou race) est évoluée moins son éthique et code morale sont élevés.

 

6. Dieu et nos Ancêtres sont impliqués dans chaque aspect de notre vie, nous le savons  parce que nous pouvons communiquer avec les ésprits. Ces entités s'inquiètent de notre croissance spirituelle. Chaque vie est une partie d'un tout, donc la spiritualité est aussi dans notre conscience politique et notre comportement avec les gens.

 

7. Nous n'avons pas besoin d'un MESSIE mais tout le monde a besoin d'un guide. Notre but ultime est de manifester notre propre divinité et puissance personnelle. Nous devons contacter la source (dieu, Eyô) et ceux qui sont près de la source (les Ancêtres, Be dgna bôro) pour nous aider.


8. Une fois que notre corps meure notre ésprit subsiste. La science confirme que l'énergie n'est jamais détruite il change simplement de forme. Chez les Fang/Béti et d'autres peuples Africains toute vérité spirituelle est aussi une evidence scientifique, vice et versa.

 

9. Les Ancêtres, dieu (eyô), et d'autres entités spirituelles donnent des messages très spécifiques. Chacun de nous doit écouter ce que nous obtenons. Nous pouvons recevoir la même chose, ou des messages différents, mais tous les messages sont liés, même lorsqu'ils semblent s'opposer.

 

10. Les BANTU ne croient pas que la force est dans l'EGO. Aujourd'hui beaucoup de combattants croient en eux-mêmes et à eux-mêmes seulement, c''est une faiblesse. C'est nier la source qui nous donne nos intentions et la force.

 

11. Les Africains parlent aux morts tout le temps. Nous pouvons parler aux Ancêtres qui ont vaicus il ya des centaines voire des milliers d'années, ou ceux qui viennent juste de mourrir. Encore une fois la science le confirme car rien, absolument rien, ne meurt complètement. L'énergie change simplement de forme. Nos Ancêtres sont très utiles pour nous aider à résoudre des problèmes complexes. Comment pourraient ils le faire si ils étaient vivants? Ils donnent des solutions que nous n'avons pas acces parce qu'en étant dans le monde terrrestre nous sommes encore dans l'immaturité spirituelle, en raison de la jeunesse et du manque d'expérience de nos âmes.


Nous pouvons être d'accord sur le fait que les MINDTANGNE soient les peuples les plus puissants du monde, mais la majorité des Africains ont du mal á voir comment ils ont été agressifs et comment les croyances qu'ils forcent sur nous sont immatures. Nous regardons nôtre spiritualité par les yeux des blancs. Nous fermons nos canales Africains alors nous pouvons pas voir ce que nous devons voir nous même. Si les blancs disent que les Ancêtres sont des fantômes effrayants, les Afrikains le disent aussi. Si les blancs disent que l'éthique et la morale sont discutables, les Africains le disent aussi. Si les blancs disent Dieu est blanc, les Africains le disent aussi?


Bien que nous soyons fiers de nous appeller des 'Africains', ou des 'Ekang N'na', nous n'accordons toujours pas d'importance aux idées qui contredisent nos croyances avant l'arrivée des européens et des arabes à Afrika. Ce qui montre que la majorité des Africains, sauf des 'ultra Ekang N'na combattants,' préférent être blanc au lieu d'être 'N'NEM' (Etre humain conscient Africain), des esclaves ou lieu d'être des hommes libres, des enfants plutôt que des adultes, des matérialistes au lieu d'etre éveillés par la haute spiritualité (Mbo'o). Les Africains considèrent la spiritualité avec les yeux des blancs, ils manquent de courage de l'admettre!


Je ne dis pas que la spiritualité de mes Ancêtres BANTU ou Ekang N'na est l'authorité, je dis que leurs enseignements manifestent la force et la puissance. Je dis aussi qu'un Africain qui est vraiment fier et indépendant rejette les idées qui contredisent la culture de nos Ancêtres. L'histoire montre comment les blancs ont utilisé la religion et continuent de le faire comme outil de terrorisme, mais cet article n'est pas sur ce sujet j'en parlerai plus tard. Je parle ici du fait que les  blancs nous ont imposé  de voir la spiritualité à travers leurs yeux et nous ont rendu mefiants de nos propres traditions authentiques. Et comment ils nous font comparer notre spiritualité à des choses sinistres, non holistiques et non intellectuelles en soi. Ce qu'ils font et ce que nos Ancêtres faisaient avec la spiritualité est totalement différente, c'etait comme ça et ca sera toujours comme ça.

 

La génération des Ekang N'na d'aujourd'hui aspirent à retrouver leurs propres valeures encestrales, et c'est comme celà rien que comme ca que nous vaincrons.

 

Par zuedeomame

Moôn yé ebomame

webmaster

Tag(s) : #Afrique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :