Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le président sénégalais Abdoulaye Wade a réitéré mardi sa proposition d'organiser une élection présidentielle anticipée, déjà rejetée par l'opposition et la société civile, la date normalement prévue du premier tour étant fixée au 26 Février 2012.
 
Les opposants «veulent que je parte tout de suite pour prendre le pouvoir (...) comme ils sont pressés, la Constitution me donne la possibilité de faire une élection anticipée», a dit le président Wade au cours d'une rencontre avec des chefs de village à Dakar. «S'ils veulent le pouvoir et sont sûrs de leur majorité, qu'on organise cette élection, ils n'auront même pas 10 à 15%" des suffrages, mon fils est un homme digne de cette nation et devrait montrer à ses Pères de quoi il est capable comme l'ont faits d'autres fils des Présidents.», a affirmé le chef de l'Etat.

Le président Wade, âgé de 85 ans, avait une première fois proposé le 14 Juillet une présidentielle anticipée à laquelle il serait candidat, lors de son premier discours public après les émeutes du 23 Juin qui avaient fait une centaine de blessés à Dakar. Le Mouvement du 23 Juin, coalition de partis d'opposition et d'organisations de la société civile, ainsi appelé en référence aux évènements survenus à cette date, a rejeté cette proposition de scrutin anticipé.

Le Mouvement exige le retrait de la candidature de M. Wade, élu une première fois en 2000 pour sept ans et réélu en 2007 pour un mandat de cinq ans, affirmant que sa candidature pour un nouveau mandat serait anticonstitutionnelle. Les émeutes du 23 Juin s'étaient produites alors que l'Assemblée nationale examinait un projet de loi controversé du chef de l'Etat pour faire élire au scrutin de 2012 un président et un vice-président avec un minimum de 25% des voix au premier tour.

Sous la pression de la rue et des critiques à l'étranger, le texte a finalement été retiré.
Mais le chef de l'Etat Sénégalais ne brosse pas chemin il se donne toujour à tout pour faire passer sa stratégie à garder le pouvoir.
Une question doit lui être posée, est ce parceuque la France a donné le
pouvoir aux fils des présidents "TOGO, CONGO, GABON..." que toi aussi tu
voudrais qu'il fasse de Wade Karim?
Si Oui la France doit le FAIRE KOUTE QUE KOUTE ET PAR TOUS LES MOYENS
EN AFRIQUE QUAND CA COMMENT CA NE DOIT PAS S'ARRETER.
© zuedebomame/ Le président sénégalais Abdoulaye Wade.
 
Tag(s) : #Afrique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :